À propos

Yoko Kondo, Ostéopathe D.O.

À propos de moi

Originaire de Tokyo, Japon, je suis professeur de Gyrotonic® (une discipline à la fois sportive et thérapeutique).
La pratique de cette discipline m’a ouvert les yeux sur le corps humain et son équilibre.

Je me suis intéressée à l’ostéopathie suite à des douleurs persistantes, et j’ai eu une opportunité pour découvrir les bienfaits de l’ostéopathie. C’est à ce moment-là que j’ai su que je voulais suivre la voie de l’ostéopathie. 

Pendant mes 5 années de formation, j’ai suivi un cursus très varié au CSO (Conservatoire supérieur d’Ostéopathie de Paris). Il comporte l’étude d’un ensemble d’approches et de techniques ostéopathiques très divers dans le but de pouvoir nous apporter la formation la plus polyvalente qui soit.

Je travaille différentes techniques, fonctionnelles, structurelles, viscérales, crâniennes, crânio-sacrées, fasciales… En conjuguant ces différentes techniques, je compose une approche thérapeutique individuelle en fonction du patient.

Après avoir exercé l’ostéopathie à Paris, je vous accueille aujourd’hui dans mon cabinet à Tokyo. Je prends en charge les patients d’une grande diversité de nationalités en consultation.
Je suis membre également du SFDO (Syndicat Français des Ostéopathes).

Ma formation

Je suis diplômée d’ostéopathie à l’école du CSO (Conservatoire supérieur d’Ostéopathie de Paris). L’école est agréée auprès du ministère de la Santé et enregistrée au RNCP en Niveau 1 (Master).

J’ai reçu également une certification de l’European School of Osteopathy, à Maidstone en Angleterre.

Pendant cette formation de 5 ans, j’ai pu recevoir des enseignements plus spécifiques :

L’ostéopathie pédiatrique, par Michèle Barrot, DO La consultation pédiatrique, par Michèle Barrot, DO L’ostéopathie pédiatrique, par Marc Deora, DO L’ostéopathie périnatale, par Renzo Molinari, DO

J’ai également effectué des traitements divers :

Prise en charge en ostéopathie d’athlètes dans plusieurs événements sportifs Prise en charge en ostéopathie de patients au centre de gériatrie à l’hôpital Max Forestier à Nanterre et au centre d’oncologie à l’hôpital Bichât à Paris.